mardi 15 mai 2018

Les huiles essentielles au jardin

Utiliser les huiles essentielles pour traiter le jardin

L’utilisation des huiles essentielles pour soigner les maux quotidiens de toute la famille est bien connue mais sachez qu’elle peut également être destinée aux soins des plantes. Lorsqu’on ne traite pas son jardin avec des produits chimiques, mieux vaut avoir un éventail varié de traitements naturels disponibles afin de pouvoir s’en servir en fonction des luttes à mener et de leur virulence : les préparations aux huiles essentielles sont l’un d’entre eux.
Utiliser les huiles essentielles pour traiter le jardin

Les huiles essentielles insecticides

Certaines huiles essentielles ont une action insecticide mais elles peuvent également être associées, selon les insectes dont vous voulez vous débarrasser :
  • Pucerons : ail, géranium rosat, lavande aspic, menthe poivrée, piment de Jamaïque, rue officinale, sauge officinale
  • Chenilles : ail, menthe poivrée, sauge officinale
  • Cochenilles : géranium rosat, piment de Jamaïque
  • Insectes xylophages : ail, camphre, piment de Jamaïque, rue officinale
  • Aleurodes : géranium rosat.
Pour que l’huile essentielle puisse se dissoudre, les 20 gouttes d’huile essentielle doivent être préalablement mélangées à quelques gouttes de liquide vaisselle ou une noisette de savon noir. Ensuite, ajoutez un verre d’eau et mélangez bien le tout. Vous avez alors la base à ajouter au lait d’argile (1 cuillère à café d’argile verte rase + 1 litre d’eau) qui constitue un support facilitant l’adhérence du produit sur les feuilles et augmentant donc son efficacité par un contact plus durable.
Pulvérisez une ou deux fois par semaine dès que vous découvrez l’invasion d’insectes.

Les huiles essentielles fongicides

Pour lutter contre les maladies cryptogamiques, les préparations aux huiles essentielles offrent une action fongicide intéressante en fonction des champignons :
  • Mildiou : origan, sarriette, serpolet
  • Oïdium : ail, serpolet
  • Fumagine : origan
  • Chancres : serpolet, sarriette
  • Cloque du pêcher : sarriette
  • Rouille : tanaisie
Les étapes pour fabriquer la préparation fongicide aux huiles essentielles sont les mêmes que pour la préparation insecticide. L’utilisation en pulvérisation se fait selon les besoins et les attaques.

jeudi 26 avril 2018

Soigner ses plantes qu'avec des huiles essentielles


 Comment soigner ses plantes qu'avec des huiles essentielles,  lesquelles et comment !


De nombreuses personnes ont recours à l’aromathérapie pour soigner différents problèmes de santé. On sait moins que les huiles essentielles peuvent être utilisées également au potager ou au verger, principalement pour lutter contre les insectes ravageurs et les maladies cryptogamiques. Voici un précieux recours alors que les traitements de synthèse sont en voie d’être bannis du jardin !

Zoom sur les précautions d'utilisation des huiles essentielles

Les huiles essentielles sont loin d'être « douces ». Très concentrées, elles ont au contraire une action puissante dont il ne faut pas abuser : utilisées trop fréquemment, elles pourraient être toxiques pour les végétaux. Réservez-les de préférence aux traitements curatifs, surtout dans les cas difficiles, et utilisez plutôt des purins et décoctions de plantes en préventif ou en curatif pour des attaques modérées.
Les huiles essentielles peuvent être allergisantes ou agressives pour les voies respiratoires et pour la peau. Prenez les précautions suivantes :
  • Faites votre préparation dehors ou dans un endroit bien ventilé.
  • Portez des gants, des manches longues et des lunettes, voire un masque au moment de l'application du traitement.
  • Lavez-vous les mains au savon après l'application.
 
 

1 Apprenez à doser et à préparer les huiles essentielles pour le jardin

Apprenez à doser les huiles essentielles (HE) utilisées au jardin

Comme en thérapeutique humaine ou animale, les huiles essentielles doivent être diluées avant toute utilisation au jardin. La dilution usuelle est de 20 gouttes d'HE pour 1 litre d'eau. Ne surdosez pas, cela serait néfaste à vos plantes.

Utilisez toujours un tensio-actif

Les huiles essentielles n'étant pas solubles dans l'eau, il est nécessaire de faire un petit mélange préalable :
  • Dissolvez 20 gouttes d'HE dans quelques gouttes de produit vaisselle.
  • Ou mélangez-les à un peu de savon noir liquide (qui a lui-même des propriétés insecticides).
Utiliser le savon noir au jardin
Émulsionnez ensuite le tout :
  • dans un peu d'huile végétale, voire dans un simple verre d'eau ;
  • ou dans du lait d'argile confectionné de la manière suivante : mélangez intimement une cuillerée à café d'argile surfine (verte ou blanche) dans de l'eau (de préférence de pluie).
Bon à savoir : les principes actifs des huiles essentielles sont très volatiles et ne restent pas longtemps en contact avec la plante traitée. Le lait d'argile, en captant ces principes actifs et en favorisant une meilleure adhérence, permet au traitement d'être plus longtemps en contact avec les feuilles.

Ajoutez de l'eau de pluie

  • Versez dans la cuve de votre pulvérisateur le mélange obtenu à l'étape précédente.
  • Ajoutez 1 litre d'eau de pluie propre et filtrée, à température ambiante.
  • Mélangez bien.

Pulvérisez les végétaux à traiter

Pulvérisez la préparation sur le feuillage des végétaux à traiter : plantes du potager, arbres du verger, fleurs. Répétez en règle générale 2 fois à 1 semaine d'intervalle, en choisissant des jours sans pluie et sans pluie prévisible.

2 Luttez contre les insectes ravageurs avec les huiles essentielles

Certaines huile essentielles ont des propriétés insectifuges (elles repoussent les insectes), d'autres une action insecticide (elles tuent les insectes) ; quelques unes ont à la fois les deux types de propriétés :
  • HE de clou de girofle : insectifuge généraliste, repoussant de nombreux insectes.
  • HE d'ail : également insectifuge généraliste, repoussant de nombreux insectes ; a aussi une action insecticide contre les chenilles défoliatrices et les pucerons.
  • HE de genévrier, très utile au verger : insectifuge repoussant le papillon du carpocapse.
  • HE de géranium rosat : insecticide contre les cochenilles, chenilles, pucerons, aleurodes, doryphores.
  • HE de petit grain bigarade : insecticide contre les cochenilles et pucerons.
  • HE de menthe poivrée : insecticide contre les chenilles défoliatrices et les pucerons.
Astuce : si les pucerons ont envahi vos rosiers, pulvérisez sur ces derniers une préparation effectuée avec 4 gouttes d'HE de menthe poivrée, 10 gouttes d'huile végétale (l'huile de table convient très bien) dans l'ordre et mélanger une cuillère de savon noir le vrai (Docteur Favre) bien mélanger et 100 ml d'eau.
 

3 Luttez contre les maladies du jardin avec les huiles essentielles

Les huiles essentielles ont démontré leur efficacité au jardin contre certaines maladies bactériennes, et surtout leur action fongicide contre les maladies cryptogamiques :
  • HE d'origan sauvage : efficace contre le mildiou, la fumagine, la moniliose et la tavelure.
  • HE de sarriette des montagnes : efficace contre le mildiou, la fumagine, la moniliose, la cloque du pêcher.
  • HE de clou de girofle : efficace contre le mildiou et la fumagine.
  • HE de tea-tree, de sauge, d'orange douce ou de citron : efficace contre le mildiou.
  • HE d'ail : efficace contre l'oïdium.
  • HE de tanaisie : efficace contre la rouille.
Bon à savoir : il est possible d'associer des huiles essentielles ayant la même propriété (exemple : HE de sarriette des montagnes et HE de tea-tree contre le mildiou).

4 Remplacez les plantes compagnes par des huiles essentielles

On appelle plantes compagnes des plantes capables de booster la croissance de certaines autres plantes voisines, d'éloigner les insectes nuisibles ou de lutter contre certaines maladies.
 
Si vous n'en avez pas tenu compte dans l'organisation de votre potager, vous pouvez remplacer ces plantes compagnes par des huiles essentielles ! Pour cet usage, diluez 5 à 8 gouttes d'HE dans 3 litres d'eau,+ le savon , à utiliser pour l'arrosage des végétaux concernés.
Voici quelques exemples de bon compagnonnage :
  • HE de basilic pour les tomates, asperges, brocolis, pommes de terre ;
  • HE de sauge pour les carottes, pommes de terre, choux, concombres ;
  • HE de thym pour les choux, choux-fleurs, brocolis ;
  • HE de sarriette pour les oignons, haricots, maïs ;
  • HE d'ail pour les rosiers (renforce leur vigueur et leur parfum).

mercredi 28 juin 2017

Desherbage naturel

Herbicide maison écologique
A utiliser dans une cour, allée  où  il y a des pavées et l'herbe repousse dans les joints
Ne pas utiliser sur un terrain qui sera replanté par la suite

Faites ce traitement lorsqu’il fait beau et soleil, car la pluie pourrait entraîner votre herbicide et endommager par la suite la santé de vos végétaux.

Ingrédients

    2 litres d’eau
    1 kg de sel iodé
    3 litres de vinaigre blanc

Méthode

    Diluez le sel dans les 2 litres d’eau.
    Ajoutez le vinaigre blanc et brassez.
    Versez-le dans un flacon.
    Versez-en sur les mauvaises herbes pour les assécher et les éliminer.

dimanche 13 novembre 2016

Correspondances huiles essentielles et insectes

Correspondances huiles essentielles / insectes

  • Aleurodes: huiles essentielles de tagète, de lavande, de sauge et de tanaisie
  • Altises : huiles essentielles de menthe poivrée, de menthe champêtre, de lemongrass et de lavande
  • Araignées : huile essentielle de lavande
  • Charançons : huiles essentielles de cèdre, de santal et de patchouli
  • Escargots : huiles essentielles de cèdre, de sassafras, de pin, d'ail et de patchouli
  • Fourmis : huiles essentielles de tanaisie, clous de girofle, de cèdre, de menthe poivrée, de menthe champêtre, d'ail et de citronnelle
  • Guêpes : huile essentielle de citronnelle
  • Mouches : huiles essentielles de tagète, lavande, citronnelle, menthe poivrée et tanaisie
  • Mouches du chou : huiles essentielles de thym et de sauge
  • Moucherons : huile essentielle de citronnelle, patchouli, menthe champêtre
  • Moustiques : huiles essentielles de lavande, de citronnelle, de lemongrass et de tanaisie, composition anti-moustiques Huiles & Sens
  • Mites : huiles essentielles de menthe champêtre, de lavande, citronnelle et de menthe poivrée
  • Limaces : huiles essentielles d'ail, de cèdre et de pin
  • Peridroma saucia (ver gris panaché) : huiles essentielles de thym et de sauge
  • Pucerons : huiles essentielles de lavande, de citronnelle, de lemongrass et de tanaisie
  • Poux : huiles essentielles d'arbre à thé (pour une recette anti-poux pour les enfants voir huiles essentielles pour les enfants), de menthe poivrée et de cèdre.
  • Tiques : huiles essentielles de citronnelle, de lemongrass, de sauge et de thym

jeudi 31 décembre 2015

Huiles essentielles et insectes

Huiles essentielles et insectes

huiles essentielles et insectesC’est connu, les huiles essentielles mènent la vie dure aux insectes. Tout le monde connaît l’effet répulsif du bois de cèdre sur les mites. Mais, utilisées à mauvais escient, les huiles essentielles peuvent au contraire attirer les insectes ! Ainsi, la coriandre a tendance à attirer les abeilles…

Le tableau ci-dessous fourni une liste d’huiles essentielles à utiliser pour repousser les insectes (mouches, moustiques, fourmis et bien d’autres encore). Les techniques à utiliser diffèrent selon le type d’insecte.


Ainsi, pour éloigner mouches et moustiques, on privilégiera la diffusion atmosphérique (à l’aide d’un diffuseur électrique pour une pièce intérieure, voir également notre composition anti-moustiques) ou une lotion à appliquer sur la peau (en dilution avec une huile végétale). Pour l’extérieur, vous pouvez également disposer à espaces réguliers des bandes de tissus imbibées d’huile essentielles.

Pour repousser des fourmis, vaporiser un mélange eau-huile essentielle (bien agiter avant la pulvérisation) en utilisant environ 2 à 4 gouttes d’huile essentielle par litre d’eau. Vous pouvez aussi vous attaquer aux nids de fourmis : introduisez 1 à 2 gouttes d’huiles essentielles directement dans l’entrée du nid et l’exode se produit en quelques secondes

     PARASITES                               REMEDES


  • Aleurodes
  • Altises
  • Araignées
  • Charancons
  • Escargots
  • Fourmis
  • Guêpes
  • huile essentielle de citronnelle
  • Mouches
  • Mouches du chou
  • Moucherons
  • Moustiques
  • Mites
  • Limaces
  • huiles essentielles d'ail, de cèdre et de pin
  • Peridroma saucia (ver gris panaché)
  • Pucerons
  • Poux
  • Tiques










    L’huile essentielle de Menthe Poivrée pour des plantes en bonne santé

    Vous avez un beau cerisier dans votre jardin, vous rêvez de ces délicieuses cerises qui arriveront dans quelques mois. Mais un triste jour, votre bel arbre est infesté de pucerons et d’insectes qui mangent allègrement ses feuilles, provoquant son agonie. Ce n’est pas seulement le cas des cerisiers, nombreuses sont les plantes touchées par ce fléau. 
    Cependant, il existe un remède curatif aux invasions. C’est une bonne méthode pour lutter contre l’envahisseur, simple, bio et efficace : l’huile essentielle de Menthe Poivrée. Elle délivrera votre plante ou votre arbre de ces petites bestioles. Déclarons la guerre aux insectes !
    Menthe-poivree-soigner-plantes

    Conseils d’utilisation

    La meilleure utilisation de l’huile essentielle de Menthe Poivrée pour protéger les plantes est la pulvérisation foliaire. Son utilisation doit se faire impérativement par dilution. En effet, elle présente des composants actifs très puissants que les feuilles ne peuvent supporter en cas d’application pure. L’huile essentielle se retrouvera ainsi à très faible dose dans le mélange. Cela permet une bonne assimilation de l’huile essentielle par les feuilles de la plante ou de l’arbre visé. Afin que cela soit efficace, pensez à pulvériser votre mélange tôt le matin au travers de vos plantations touchées. 

    Lors d’une pulvérisation, les composants volatils de l’huile essentielle de Menthe Poivrée (les cétones) peuvent se répandre dans l’air ambiant et ainsi vous atteindre. La dilution prend ici un rôle encore plus important en rendant l’huile essentielle de Menthe Poivrée inoffensive pour votre santé. C’est une pratique curative de protection des plantes. Le mélange permet de limiter la progression des pucerons et aleurodes. Ce n’est pas une méthode préventive ! Pensez donc à les utiliser avec modération bien sûr !

    Précautions d’utilisation

    L’huile essentielle de Menthe Poivrée comporte des principes actifs forts. Elle ne peut donc être manipulée par les femmes enceintes et allaitantes,  les enfants de moins de 7 ans, ainsi que les personnes épileptiques (propriétés anti-œstrogène).
    D’autre part, il est vivement conseillé de se protéger lors de l’utilisation de cette huile essentielle. Ainsi, pensez à la manipuler avec des gants lorsque vous réaliserez votre mélange.
    De plus, il est impératif de ne pas mettre d’huile essentielle dans vos yeux ! Si c’est le cas, pensez à les rincer avec une très petite quantité d’huile végétale douce (comme l’huile d’amande douce par exemple).

                                     

                                     ANTI-MOUCHES

    • 80 gouttes d'huile essentielle de Lavande Vraie
    • 20 gouttes d'huile essentielle de Menthe Poivrée
    • 20 gouttes d'huile essentielle de Basilic
    • 80 gouttes d'huile essentielle de Citronnelle de Java
    Versez le mélange d'huiles essentielles dans votre diffuseur en respectant le nombre de gouttes indiqué sur la notice. Diffusez le mélange par plages de 30 minute. 

                                    ANTI-FOURMIS

    • 50 gouttes d'huile essentielle de Lavande Vraie
    • 20 gouttes d'huile essentielle de Menthe Poivrée
    • 10 gouttes d'huile essentielle de Basilic
    • 50 gouttes d'huile essentielle de Citronnelle de Java
    Dans un vaporisateur, ajouter le mélange d'huiles essentielles à 250 mL d'alcool pharmaceutique modifié. Vaporiser cette préparation aux endroits de passage des insectes dans votre maison. Renouveler l'opération 1 fois par jour durant 3 à 4 jour.


    vendredi 30 janvier 2015

    Inecticides naturels sans danger

    Moustiques : essayez le géranium !

    Pour repousser rapidement les moustiques, essayez l’huile essentielle de géranium rosat ! Extraite des feuilles de la plante, cette solution 100 % naturelle est très efficace.
    Comment l’utiliser  : Mettre 1 goutte d’huile essentielle de géranium rosat mélangée à 10 gouttes d’huile végétale à 10 % et appliquer sur les parties exposées du corps (bras, jambes, torse). Renouveler toutes les 4 heures.
    A noter : L’huile essentielle de géranium rosat peut aussi être utilisée pour soulager une piqûre (moustique, araignée, guêpe) à raison d’une goutte pure sur le bouton.
    Attention : L’huile essentielle de géranium est interdite pendant la grossesse et l’allaitement.
                             

    Du savon noir contre les araignées

    Détachant, dégraissant mais aussi répulsif et asphyxiant ! Le savon noir est un produit biodégradable, non polluant qui repousse efficacement et tue les araignées.
    Comment l’utiliser : Verser 200 g de savon noir dans deux litres d’eau tiède. Laisser bien dissoudre. Ajouter 8 litres d’eau froide et mélanger énergiquement. Vaporiser dans la maison et/ou le jardin 3 ou 4 fois à 8 jours d’intervalle.
    A savoir : En matière de savon, sachez que le savon de Marseille est également utilisé pour repousser les insectes (10 cl de savon pour 1 litre d’eau).

    Lavandin, girofle... contre les guêpes et les taons !

    Les guêpes et les taons peuvent être dangereux (notamment en cas d’allergie au venin) et infligent des piqûres très douloureuses. Pour les éloigner rapidement et pour longtemps, misez sur les huiles essentielles de citronnelle, de lavandin, de géranium et de girofle.
    Comment les utiliser :
    Dans un flacon de 10 ml, mélanger 3 ml d’HE de citronnelle, 3 ml d’HE de lavandin, 3 ml d’HE de géranium et 1ml d’HE de girofle.
    Verser ce mélange dans un bol d’eau chaude ou sur des morceaux de cotons et laisser diffuser tout le temps nécessaire.

    Du bicarbonate contre les insectes en général !

    Nettoyant, désodorisant… le bicarbonate de soude a bien des vertus ! Derrière sa poudre blanche, fine et sans odeur se cache un puissant insecticide biodégradable et non toxique pour l’environnement.
    Comment l’utiliser : Mélanger 1 cuillère à café de bicarbonate de soude avec 4 cuillères à soupe d’huile d’olive. Remplir un vaporisateur d’un demi-litre d’eau et ajouter le mélange. Pulvériser plusieurs fois par jour jusqu’à la disparition des insectes.
    A noter : Le bicarbonate de soude est vendu en grandes surfaces, parapharmacie et certaines pharmacies.

    De la lavande et de la menthe contre les fourmis !

    Cuisine, salle à manger, balcon… Quand les fourmis sont installées, pas facile de les déloger ! L’astuce : les huiles essentielles de lavande et de menthe poivrée. Les fourmis détestent leurs parfums !
    Comment les utiliser : Dans un vaporisateur, mélanger 5 gouttes d’huile essentielle de lavande, 10 gouttes d’huile essentielle de menthe poivrée et un quart de litre d’alcool à 40°. Pulvériser ensuite plusieurs fois par jour, là où passent les fourmis.

    L’ail asphyxie les petites bêtes

    Grâce à son odeur forte et persistante, l’ail fait fuir insectes, pucerons, puces… et peut même aller jusqu’à les asphyxier !
    Comment l’utiliser : Faire bouillir 2 à 3 gousses d’ail hachées dans un litre d’eau. Laisser infuser pendant 12 heures, puis filtrer. Verser dans un vaporisateur et pulvériser directement sur les insectes. Recommencer trois fois à trois jours d’intervalle. Effet garanti !

    De la menthe contre les aoûtats !

    Démangeaison, plaques rouges, fièvre… Se faire piquer par un aoûtat n’est pas une partie de plaisir ! Et même si ces acariens ne sévissent qu’en juillet et en août (d’où leur nom !), mieux vaut éviter de les croiser. Pour cela, utilisez de la menthe, de la mélisse ou de la citronnelle. Leur odeur est fortement répulsive.
    Comment les utiliser : Tout simplement, en plantant quelques pieds dans son jardin ou dans ses jardinières.
    A savoir : Les aoûtats vivent surtout sur les graminées et les herbacées.

                       

    Du plâtre contre les cafards et les blattes !

    Plutôt que d’essayer toute sorte de produits chimiques en vue d’exterminer définitivement les blattes et les cafards, optez pour le plâtre ! Un, c’est un moyen naturel et sans risque pour la santé et l’environnement. Deux, c’est une solution radicale et rapide.
    Comment l’utiliser : Mélanger 1 cuillère à café de plâtre à 1 cuillère à café de farine blanche et 1 cuillère à café de sucre en poudre. Verser le mélange sur le lieu de passage des insectes. Poser à côté une assiette plate avec de l’eau. En s’abreuvant, ils seront victimes d’occlusion intestinale. Recommencer jusqu’à disparition complète des blattes et des cafards.

    L’arbre à thé : antipuces !

    Votre animal se gratte ? C’est probablement parce qu’il a des puces (leur salive irritante provoque des démangeaisons) ! Essayez les huiles essentielles (HE) d’arbre à thé, de lavandin super et de litsée citronnée. Elles sont efficaces et surtout sans risque pour l’animal.
    Comment les utiliser : Dans un flacon de 100 ml, mélanger 10 ml d’HE d’arbre à thé, 5 ml d’HE de lavandin super, 10 ml d’HE de litsée citronnée et suffisamment d’alcool à 90° pour remplir le flacon. Vaporiser dans l’habitat, sur les coussins, dans le panier de l’animal, sur son collier et même à différents points de son pelage en période de risque (1 fois par jour et en ne vaporisant pas trop près des yeux). A faire au maximum 2 fois par semaine.

    Du cèdre contre les mites !

    Oublier les boules de naphtaline (cancérigènes) et autres solutions toxiques pour lutter contre les mites ! Préférer plutôt les huiles essentielles de cèdre de l’Atlas, de cyprès, de lavande et de romarin à cinéole, tout aussi efficaces et surtout sans risque pour la santé !
    Comment les utiliser  : Dans un flacon de 10 ml, mélanger par exemple 5 gouttes de cèdre de l’Atlas, 5 gouttes de cyprès, 5 gouttes de lavandes et 5 gouttes de romarin à cinéole. Verser ensuite le mélange sur des petits cubes en bois ou des pierres poreuses puis placer dans l’armoire, les tiroirs… Renouveler régulièrement, surtout en septembre (période d’éclosion des œufs).

    Des orties contre les pucerons

    L’ortie c’est LA solution contre les pucerons ! Victor Renaud, spécialiste du jardinage biologique, conseille son utilisation en macération.
    Comment l’utiliser : Hacher 900 g à 1 kilo d’orties fraîches. Faire macérer 4 à 5 jours dans 10 litres d’eau. Filtrer puis diluer avant usage à raison de 1 litre de solution pour 10 litres d’eau. Mettre dans un vaporisateur et pulvériser sur les feuilles des plantes. Refaire jusqu’à disparition complète des pucerons.
    A noter : Non diluée, la solution peut se conserver quelques jours à l’abri de la lumière et de l’air.

                          

    Cochenille… : le liquide vaisselle !

    Besoin d’un insecticide pour repousser pucerons, cochenilles et autres petits insectes ? Plus besoin de chercher loin : utilisez du produit vaisselle de préférence écologique pour limiter les composants toxiques !
    Comment l’utiliser contre les pucerons : Verser 1 cuillère à soupe de produit vaisselle dans un pulvérisateur rempli de 20 cl d’eau. Vaporiser sur les plantations chaque semaine, jusqu’à disparition des insectes.
    Comment l’utiliser contre les insectes en général : Mélanger 1 cuillère à soupe de liquide vaisselle et 2 litres d’eau dans un pulvérisateur et secouez énergétiquement. Vaporiser sur les plantes chaque semaine, jusqu’à disparition des

    Une recette efficace :  
    Contre les cochenilles et les pucerons                                                                                                     1 cuillère d’alcool à brûler
    1 cuillère de savon noir
    1 cuillère d’huile de soja ou colza
    1 litre d’eau
    Pulvériser 2 fois à 30 minutes d’intervalle                                  



                                                     

    Du pyrèthre contre les chenilles et punaises

    Chenilles, punaises, cochenilles, pucerons… Le pyrèthre de Dalmatie est une plante herbacée ayant un fort pouvoir insecticide ! Ses fleurs contiennent des substances (appelées "pyréthrines") qui attaquent le système nerveux des insectes.
    Comment l’utiliser :
    - Magasin de jardinage : le pyrèthre y est vendu sous forme liquide. Il faut bien respecter les consignes d’utilisation figurant sur l’emballage.
    - Au jardin : Faire sécher les fleurs et mélanger une cuillère à café dans 500 ml d’eau dans un vaporisateur. Agiter vigoureusement et vaporiser sur la plante une fois par jour.
    A noter : Le pyrèthre est inutile en traitement préventif. La préparation doit être conservée dans l’obscurité.

    De la rhubarbe contre les limaces

    Les limbes (parties vertes des feuilles) de la rhubarbe constituent un puissant répulsif contre les limaces, les piérides du chou (sorte de papillon), les chenilles ou encore les pucerons. Elles sont d’ailleurs utilisées quotidiennement dans l’agriculture biologique.
    Comment les utiliser : Mélanger 1 kilo de limbes de rhubarbe dans 8 à 10 litres d’eau. Laisser macérer à l’ombre pendant au moins 24 heures. Filtrer et pulvériser 1 fois par jour pendant 3 jours.

                         

    Moustique : la citronnelle est-elle efficace ?

    Besoin d’une solution radicale pour repousser les moustiques ? Optez pour l’huile essentielle de citronnelle de Java !
    Comment l’utiliser  :
    En diffusion : 4 à 5 gouttes de citronnelle sur une soucoupe en verre ou en porcelaine près d’une source de chaleur.
    En vaporisation : 4 à 5 gouttes de citronnelle
    En application : 4 (enfant) à 6 (adulte) gouttes de citronnelle mélangées à 2 cuillères à café d’huile végétale. Appliquer sur les parties exposées du corps (bras, jambe, torse) et renouveler toutes les 4 heures.
    A noter : L’huile essentielle de citronnelle soulage également les piqûres de moustiques (1 goutte sur le bouton). Attention : Son utilisation est interdite pendant la grossesse et l’allaitement.

    De la fécule de pommes de terre contre les aleurodes

    Non toxique, la fécule de pommes de terre peut étouffer toutes sortes d’insectes (pucerons, aleurodes, piérides du chou…). Voilà pourquoi elle est utilisée par bon nombre de professionnels du jardinage à l’air libre et dans les serres.
    Comment l’utiliser : Mélanger 30 g de fécule à 1 litre d’eau chaude jusqu’à entière dissolution. Verser dans un vaporisateur puis ajouter 1 cuillère à café de liquide vaisselle écologique. Secouer et vaporiser sur les plantes atteintes une fois par jour.